Nouveau livre

L’ultime réserve pétrolière du monde
face à la transition énergétique

par Abel Renaud EBA

Présentation

En plus de ses importantes ressources minières stratégiques (diamant, or, coltan, cobalt, nickel, cuivre, fer, métaux technologiques, métaux précieux), l’Afrique regorge aussi d’abondants gisements de pétrole, de gaz, de charbon et d’uranium. Ses matières premières minérales hors norme en font l’ultime recours et le dernier bastion énergétique du monde face à la transition énergétique qui s’impose progressivement et sûrement dans notre société, à la diffi culté d’approvisionnement en hydrocarbures des États occidentaux et des multinationales pétrolières au Moyen-Orient avec la montée en puissance du terrorisme et en Amérique latine avec le nationalisme prononcé de ses pays. L’Afrique détient 15% des réserves pétrolières du monde selon la carte publiée en 2018 par la Central Intelligence Agency (CIA). Du golfe de Guinée au Sahel en passant par le Sahara, la corne de l’Afrique, le golfe d’Aden, la mer Rouge, la mer Méditerranée, le delta du Niger, le delta du Nil, le canal de Suez, le Darfour, le canal du Mozambique, le désert du Kalahari et la région des Grands Lacs, les régions pétrolières de l’Afrique sont nombreuses, toujours peu explorées et décrites dans ce livre. Certes, l’Afrique est un continent potentiellement riche en ressources pétrolières et gazières comme ce livre le démontre mais elle n’a jamais pu profi ter de tous ses atouts géologiques uniques sur le plan économique et géopolitique pour la prospérité de ses populations, de plus en plus conscientes et émancipées. Ainsi, alors que tous les experts et toutes les organisations internationales prédisent depuis des décennies que l’Afrique est le dernier grenier énergétique du monde, sera-t-elle enfi n à la hauteur des espérances fondées sur ses ressources naturelles, humaines, économiques ? En découvrant les réponses à cette question fondamentale dans cet ouvrage, retenez d’ores et déjà que la transition énergétique, également au coeur de ce livre, passe par l’Afrique. Cependant, elle ne se fait pas sans conséquence car elle entraîne dans sa course des transitions démocratiques, démographiques, numériques, économiques, monétaires, bancaires, sociales, environnementales et écologiques complexes qui modifi ent la stabilité et l’ordre mondial d’autant plus que la population de l’Afrique, la plus jeune du monde, passera de 1,3 milliard de personnes en 2020 à 2,5 milliards en 2050.

Commander

Disponible chez :

Votre extrait gratuit !

Extrait Chapitre 5 : « L’AFRIQUE, UN CONTINENT AUX RESSOURCES PETROLIERES EXCEPTIONNELLES »

Depuis cette dernière décennie, les innovations technologiques transforment en profondeur notre monde, nos habitudes et notre environnement. Avec l’avènement d’internet et l’émergence des smartphones et des réseaux sociaux (Facebook, YouTube, Tweeter, Instagram…), le besoin permanent d’énergie pour le fonctionnement de ces outils technologiques sophistiqués est de plus en plus accru d’autant plus que le nombre de ses utilisateurs ne cesse de grandir non seulement dans les pays riches mais davantage dans les pays pauvres notamment en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Ainsi, progressivement, le secteur des télécommunications rivalise avec l’industrie automobile et aérienne qui, par excellence, sont les domaines d’activités les plus énergivores de la Terre.
Croyez-vous que le monde de demain aura de moins en moins besoin d’énergie avec tous ces changements technologiques et industriels qui surviennent et s’imposent à nous ?
Non. La tendance à l’automatisation et à l’informatisation des systèmes de production au détriment des êtres humains et en remplacement des fonctions qu’ils occupent nécessitera davantage d’énergie.
Pensez-vous que l’apparition des véhicules électriques ou hybrides baissera notre consommation d’énergie et notre dépendance au pétrole, au gaz à l’uranium ?
Non. D’ailleurs, la fabrication des batteries au lithium et au cobalt dont sont équipés ces véhicules requiert également beaucoup d’énergie produite grâce au pétrole, au gaz et à l’uranium. Certes, la transition vers des énergies moins polluantes (le solaire, l’éolien, la géothermie…) est en cours mais elle est lente et moindre en termes de production et d’usage par rapport au pétrole, au gaz et à l’uranium. En conséquence, les véhicules utilisant le diesel et l’essence feront toujours partie de notre environnement pendant longtemps encore.
Mais où trouver le pétrole, le gaz et l’uranium en abondance et en permanence pour répondre à la demande croissante du marché boostée par la population mondiale galopante ?
Comme dans mon premier livre « L’Afrique, un continent aux ressources minières exceptionnelles » disponible sur www.lacremie.com, grâce à mes recherches, j’ai découvert que le continent qui répond le mieux à cette demande, respecte ces critères et regorge d’innombrables gisements non encore explorés et exploités, c’est bien l’Afrique. Ainsi, dans cet extrait, vous constaterez que :

  • L’Afrique détient de nombreux gisements de pétrole, de gaz et d’uranium et possèdent toutes les prédispositions naturelles pour être la première région productrice de pétrole du monde avant l’Amérique latine, le Moyen-Orient et l’Amérique du Nord.
  • L’Afrique sera la dernière réserve pétrolière du monde après l’épuisement de celles des autres parties de la Terre.

De plus, l’Afrique de demain sera également au cœur de la transition énergétique à cause des forts rayons solaires qu’elle reçoit dans ses régions équatoriales et ses déserts du Sahara, du Kalahari et du Sahel.

Inscrivez-vous à ma Newsletter, téléchargez votre extrait gratuitement et soyez informé des prochaines publication.

Abel Renaud EBA est un ingénieur géologue et géophysicien. Il est titulaire d’un DEUG de chimie-biologie-géologie, d’une licence et d’une maîtrise de géologie acquis à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Il détient également un master de géophysique appliquée obtenu en France à l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP – Paris 7) et à l’université Pierre et Marie Curie (Jussieu – Paris 6). En octobre 2021, il obtient un certificat en finance d’entreprise à HEC Paris après une année de formation continue.

Depuis 2013, il travaille pour des grands groupes (Total, JFM Conseils) où il met ses compétences en géosciences au service de l’économie. En février 2018, il a rejoint GTA Energies (Paris) en tant qu’adjoint au responsable du service de détection des réseaux souterrains. En décembre 2020, il est promu au poste de chef du service de détection des réseaux souterrains et de récolement de GTA Energies. 

Depuis septembre 2021, il poursuit sa carrière professionnelle en qualité d’associé et Directeur général de la société G’AUCUBE, un bureau d’étude français spécialisé dans les géosciences et les travaux publics.
Il est également entrepreneur, conférencier, écrivain et auteur des deux livres intitulés « L’Afrique, un continent aux ressources minières exceptionnelles » et « L’Afrique, l’ultime réserve pétrolière du monde face à la transition énergétique » parus respectivement en Avril 2018 et en décembre 2020 chez L’Harmattan en France. 

Il a été également membre de l’ordre des géologues du Québec (CANADA) avec le statut de Géologue stagiaire et adhérent de l’Association Européenne des Géoscientistes et Ingénieurs.

autres livres

DANS LA MÊME SÉRIE

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET RELIGION

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET RELIGION

Retour haut de page